Beaux-Vins

S'intéresser au monde du vin avec simplicité

Vin : découvrez le vignoble de Bordeaux

Les vins de Bordeaux sont connus et reconnus à travers le monde et souvent symboles de qualité. Seulement, savez-vous ce qui leur a valu cette notoriété ? Voici quelques informations qui vous permettront de comprendre l’origine de la réputation des vins de Bordeaux.

Histoire du vignoble de Bordeaux

Les origines de la viticulture dans le bassin bordelais commencent au 1er avec les conquêtes romaines. Les notables de Burdigala – le nom de la cité de Bordeaux – importe le biturica – le grand-père du cépage Cabernet Franc -. Ce cépage va donner naissance aux premiers vignobles à Bordeaux. Cette décision s’explique par le coût élevé de l’importation de vin. Il était donc plus simple de le produire localement. C’est à cette période que naissent deux cépages emblématiques du vignoble de Bordeaux : le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon. Grâce à cela et à sa position géographique, la ville de Bordeaux devient peu à peu une ville de négoce.

Le vignoble de Bordeaux grâce aux Anglais

Le lien liant le vignoble de Bordeaux et le Royaume-Uni remonte très certainement à un bouleversement radical remontant au XIIème siècle. Henri II Plantagenêt devient Roi d’Angleterre avec pour femme Aliénor d’Aquitaine. À l’époque, le vin était obtenu par fermentation de jus de raisins rouges et blancs, ce qui leurs valaient le nom de « claret ». En opposition, vous trouviez le vin noir, plus tannique, du haut-pays (vins de Cahors, de Gaillac, de Bergerac…). Le « privilège bordelais » permit aux producteurs locaux de proposer leurs crus avant ceux du haut-pays qui étaient bloqués jusqu’à la Toussaint ou Noël.

Ce privilège donné à Bordeaux eu comme conséquence l’augmentation de la superficie du vignoble bordelais dans les Graves et le Médoc. La recherche de l’amélioration qualitative des vins passe par l’usage plus courant des barriques pour le vieillissement des vins.

La naissance du classement du 1855

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux classement 1855

Au XVIIème siècle, le fût en bois est de nouveau le théâtre d’une avancée qualitative pour le vignoble de Bordeaux. Auparavant transporté dans des amphores, le Ho-Bryan – comprendre Haut-Brion – fut transporté pour la première fois en fût, ce qui améliore sa conservation. Les vins de Bordeaux continuent leur progression qualitative et leur réputation n’est plus à faire… si bien qu’en 1855, Napoléon III demande qu’un classement des vins de Bordeaux soit fait pour l’Exposition Universelle.

Comme partout en France, le vignoble bordelais souffre au XIXème siècle avec l’arrivée du Phylloxéra… Combiné avec le mildiou, les volumes de vins de Bordeaux s’écroulent et les prix s’envolent. C’est à cette période que fut inventé la « bouillie bordelaise », un mélange d’eau, de sulfate de cuivre et de chaux, permettant de combattre une maladie de la vigne : le mildiou !

Le XXème siècle est quant à lui marqué par une météo capricieuse avec des épisodes de gels et de fortes chaleurs. L’encépagement se transforme et le merlot gagne en notoriété.

Pour en découvrir plus sur, je vous invite à lire l’article consacré au classement de 1855 : « Vin de Bordeaux : le classement de 1855 et les autres »

Les cépages de Bordeaux

Les cépages rouges du vignoble de Bordeaux

Nous trouvons dans le vignoble de Bordeaux trois cépages rouges dominants et deux cépages rouges plus anecdotiques.

Les trois cépages principaux

Le Merlot est le cépage le plus planté et est souvent associé au Cabernet Franc. Il est très présent sur la rive droite du vignoble de Bordeaux. Il donne des vins sur la rondeur avec des tannins soyeux. Il développe des arômes caractéristiques de cerise, de pruneau ou encore de fraise avec des notes de cuir et de cèdre.

Le Cabernet Sauvignon est quant à lui très présent sur la rive gauche du vignoble. Il donne des vins avec une trame tannique plus riche permettant une bonne capacité de garde. Il développe des arômes de cerise, de cassis et de réglisse caractéristiques du Cabernet Sauvignon.

Le Cabernet Franc est le troisième cépage le plus important du vignoble de Bordeaux, mais aussi l’un des plus anciens. Ce cépage donne des vins très structurés et aromatiques. Cependant, il reste moins tannique que le Cabernet Sauvignon. La fraise, le poivron ou encore la violette sont des arômes représentatifs de ce cépage.

Les trois cépages accessoires

Le Malbec, très répandu en Argentine, est aussi présent à Bordeaux. Ce cépage donne des vins aromatiques et colorés avec des tannins marqués. Apte au vieillissement, ce cépage développe des arômes de chocolat, de cassis et de mûre.

Enfin, moins connu, le Petit Verdot est un cépage présent sur la rive gauche. Il donne des vins très tanniques avec une couleur très foncée. Plutôt destiné à faire des vins d’assemblage, ce cépage développe des arômes de violette, de mûre, de cassis ou encore de cerise…

Les cépages blancs du vignoble de Bordeaux

Nous pouvons retrouver trois cépages blancs dans le vignoble de Bordeaux

Le Sémillon est un cépage surtout utilisé dans les Graves ou pour les Pessac-Léognan blancs. C’est un cépage qui donne des vins frais aux arômes de citron, de pêche blanche et avec des notes minérales. Nous pouvons aussi le trouver à Sauternes et Barsac pour les vins de dessert aux arômes d’agrumes et de miel.

Le Sauvignon  Blanc est un autre cépage présent à Sauternes. Il permet de produire des vins liquoreux aux arômes de melon, de pêche blanche et de fruit de la passion.

Enfin, la Muscadelle est un cépage qui permet de produire des vins doux et peu acides. Ce cépage est souvent utilisé pour produire des vins d’assemblage et révèle des arômes d’ananas et de citron.

Situation Géographique

Le vignoble de Bordeaux possède la particularité d’être divisé en trois parties distinctes séparées par la Garonne et la Dordogne. avec des caractéristiques propres.

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation carte vignoble Bordeaux

La Rive Droite de Bordeaux (Nord-Est et Est)

La rive droite se caractérise par un sol argileux et calcaire. Le Merlot y est très présent car appréciant ce type de sol. Par conséquent, ils sont plus faciles d’accès pour ceux qui veulent découvrir les vins de Bordeaux. Moins tanniques, ils offrent leurs arômes riches et fruités plus rapidement que les vins de l’autre rive.

Nous pouvons diviser la rive droite en deux groupes :

Blayais et Bourgeais au Nord

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux blaye bourg

L’AOC Blaye tire son nom de la citadelle de Vauban. Elle produit des vins rouges avec comme assemblage les cépages Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc et le Malbec – aussi appelé Cot -. Les vins rouges de Blaye possèdent des arômes de gibier, de fruit rouge mur, d’épices et de chocolat. L’élevage en barrique lui apporte des notes boisées et vanillées. Leur structure tannique permet un bon vieillissement. Ces vins peuvent être gardés plusieurs années afin d’en profiter pleinement.

L’AOC Côtes de Blaye est une appellation assez peu utilisée de nos jours. Il s’agit de vins blancs secs pouvant être savourés dans leur jeunesse. On retrouve dans l’encépagement de l’Ugni Blanc, du Colombard en majorité, puis la Muscadelle, le Sauvignon Blanc et le Sémillon comme cépages accessoires. Ce sont des vins blancs fins et riches aux arômes d’agrumes et de fruits exotiques.

L’appellation Blaye Côtes de Bordeaux possède un terroir très diversifié. Nous retrouvons dans cette AOC aussi bien des vins rouges que des blancs secs. Elle s’appelait auparavant Premières Côtes de Blaye avant de changer de nom en 2009.

Vous découvrirez ici des vins rouges légers et faciles d’accès avec une belle proportion de Merlot. Ce dernier est associé au traditionnel Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon. Nous trouvons dans l’encépagement du Carménère, du Malbec et du Petit Verdot dans une moindre mesure. Ce sont des vins à boire assez jeunes pour profiter de leur structure tannique, douce et équilibrée.

Les vins blancs secs de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux sont fruités et très aromatiques. Ils se composent essentiellement de Sauvignon et d’Ugni Blanc, mais nous pouvons aussi trouver du Colombard, Muscadelle et Sémillon. Ce sont des vins à boire jeunes pour savourer leur délicatesse et leur complexité sous une légère acidité. aux notes de buis et d’agrumes.

Les Côtes de Bourg sont parmi les plus anciens vignobles de Bordeaux.

Les Côtes de Bourg rouges représentent la grande majorité de la production de cette appellation. Ils sont issus de l’assemblage de Merlot, de Cabernet Franc, de Cabernet Sauvignon et de Malbec. Ce sont des vins rouges ronds et délicats avec des belles notes plaisantes de fruits rouges.

Les Côtes de Bourg blancs secs sont issus de l’assemblage des cépages Colombard, Sauvignon Blanc et Sémillon. A boire plutôt jeune, ces vins sont pleins de fraîcheur avec des notes d’agrumes et de fleurs blanches.

Le Libournais au Sud

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux libournais

Les sols de Fronsac sont argilo-calcaires et parfaits pour la production de vin rouge. Le Merlot domine largement l’encépagement assemblé avec les traditionnels Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon. Ce sont des vins complexes et ronds avec des notes de fruits rouges et d’épices.

Les vins rouges de cette appellation sont issus majoritairement du Merlot, assemblé au Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon.  Ces vins sont opulents et veloutés avec une belle trame tannique. Nous retrouvons dans le verre des arômes de fruits rouges comme la framboise et la fraise. Ces vins méritent quelques années de garde pour développer des notes de pruneau et de cuir intéressants.

Le Merlot ne s’est jamais aussi bien porté que dans l’appellation Pomerol et représente près de 80% de l’encépagement. Viennent ensuite le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon et le Malbec. Cette appellation produit des vins rouges fins et veloutés. Il ne faut pas s’y méprendre car derrière cette sensualité se cache une belle trame tannique. Bien qu’ils puissent être savourés jeunes, ils méritent largement un peu de patience pour développer leur complexité aromatique et gagner en finesse.

Comme pour les précédentes appellations, l’AOC Lalande-de-Pomerol est dominée par le Merlot, assemblé avec le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon et le Malbec. Ce sont des vins à la trame tannique assez puissante. L’attaque est franche avec des notes agréables de fruits rouges.

L’AOC Saint-Emilion puise ses origines d’une longue histoire puisque le vignoble fût planté en 1152 à l’époque du mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi Henri II. Saint-Emilion représente aussi une belle facette du Merlot, associé au Cabernet Franc, au Cabernet Sauvignon et au Merlot. Cette appellation possède 4 atellites gravitant autour : Lussac-Saint-Emilion, Montagne-Saint-Emilion, Puisseguin-Saint-Emilion, Saint-Georges-Saint-Emilion. Ces vins sont remarquables de par leur complexité aromatique et leur structure.

Corsé, le Côtes de Francs rouge est issu d’une majorité de Merlot. D’une belle richesse et tannique, il est évidemment souvent associé au Cabernet Sauvignon et au Cabernet Franc. Moins connus, les vins blancs secs et moelleux sont à découvrir. Ils sont issus majoritairement de Sémillon et assemblé à de la Muscadelle et du Sauvignon Blanc. Le vin blanc sec apporte beaucoup de fraîcheur et évolue sur de la rondeur avec quelques années de garde. Le vin blanc moelleux est souple et harmonieux avec des arômes d’abricot, d’acacia et de fruits exotiques.

Les vins de l’appellation Côtes de Bordeaux sont uniquement des vins rouges avec une majorité de Merlot, du Cabernet Franc et enfin Cabernet Sauvignon. Dotés d’une belle structure tannique ample, nous retrouvons dans le verre des notes de fruits rouges, de fruits à noyau et de violette. Après quelques années de garde, vous pourrez découvrir des notes de cuir.

 

La Rive Gauche au Nord-Ouest et Sud-Ouest

La rive gauche se caractérise par des sols dit de « graves », où le sable, les graviers et l’argile se mêlent. En opposition à la rive droite, on y retrouve en majorité du Cabernet Sauvignon – bien qu’on trouve aussi du Merlot et du Cabernet Franc sur la Rive Gauche -.

Nous pouvons diviser la rive gauche en deux groupes.

Le Médoc au Nord

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux Médoc

L’appellation Saint-Estèphe revendique la présence de 5 crus du classement de 1855. Le terroir de cette AOC est connu pour avoir des sols plus argileux que dans le reste du Médoc. Cela donne à ces vins un style marqué et une bonne capacité de garde. Composé de l’assemblage traditionnel de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc et Merlot, un vin de Saint-Estèphe est charpenté et puissant avec des notes de groseille et d’épices.

Pauillac est un vrai trésor dans le vignoble de Bordeaux. Cette appellation ne compte pas moins de dix-huit crus classés, dont trois premiers ! Evidemment, vous retrouvez le trio de cépages habituels : Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot . On découvre dans le verre des arômes de cerises noires, de réglisse, de crème de cassis, d’iris, de cèdre et empyreumatique – c’est à dire de fumée -.

Un vin de Pauillac est clairement destiné à être oublié en cave, bien que vous puissiez le boire sans sa jeunesse. Le vin va s’arrondir et les arômes s’ouvrir.

Saint-Julien est une appellation petite par la taille, mais grande par ses crus classés avec pas moins de onze crus classés ! Une fois n’est pas coutume, les cépages principaux sont au nombre de trois : Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc et Merlot. Bien entendu, on trouve aussi un peu de Malbec de Petit Verdot.

Un vin de l’Appellation Saint-Julien est à la fois puissant et fin avec un bel équilibre. Nous pouvons découvrir dans le verre des arômes épicés, de petits fruits noirs, de tabac et de réglisse. La capacité de garde est importante et il faudra attendre quelques belles années pour découvrir tout son potentiel !

Bien que nous trouvions aussi du Carmenère, du Malbec et du Petit Verdot, la grande majorité de l’encépagement est dominé par le Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon et le Merlot. Il faut noter que le Cabernet Sauvignon apprécie particulièrement le terroir de Listrac-Médoc.

Listrac-Médoc est une terre de crus bourgeois. Listrac-Médoc a su faire sa renommée grâce à l’histoire des Trains bleus. En effet, ils se sont fait connaître grâce à la Compagnie Internationale des wagons-lits.

Le vin de cette appellation est très régulièrement puissant et sombre. Le verre présente des arômes de petits fruits noirs, de réglisse, d’épices douces et de cuir. Aujourd’hui, de nombreux producteurs cherchent à produire des vins plus souples.

L’appellation Moulis, aussi connue sous le nom de Moulis-en-Médoc ne produit que des vins rouges. Le Cabernet Sauvignon et le Merlot dominent l’encépagement de l’AOC, mais nous trouvons aussi du Cabernet Franc, du Petit Verdot et du Malbec. Comme dans l’appellation Listrac-Médoc, vous ne trouverez pas de crus classés. Cependant, de nombreux Crus Bourgeois sont présents.

Le vin rouge de Moulis possède des tannins veloutés. En bouche, vous retrouverez des arômes de fruits rouges, de cannelle, de réglisse, d’épices ou encore de café. Vous l’aurez compris le bouquet est riche et après quelques années, le vin gagnera encore en complexité.

L’appellation Margaux est l’unique appellation communale du Haut-Médoc à porter le nom d’un Premier Grand Cru Classé : Château Margaux. C’est clairement l’une des appellations les plus prestigieuses et vastes du Médoc. Dans cette AOC, nous retrouvons les cépages habituels : Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Carménère, Malbel et Petit Verdot.

Dans la réalité, les vins de Margaux sont majoritairement à base de Cabernet Sauvignon et de Merlot. Cet assemblage donne un vin d’une belle finesse avec une bouche ronde et délicate. La bouche révèle des arômes de cerise, d’épices et des notes torréfiées. Ce sont des vins possédant une belle capacité de garde.

Nous ne trouvons que des vins rouges sur l’appellation Haut-Médoc avec comme cépage dominant le Cabernet Sauvignon. Nous retrouvons aussi du Merlot et dans une moindre mesure du Cabernet Franc, du Petit Verdot et du Malbec. Cinq crus classés figurent dans le classement de 1855.

Dans leur jeune âge, les vins rouges du Haut-Médoc sont assez tanniques et méritent d’être oubliés plusieurs années pour les apprécier à leur juste valeur. Ils développent des arômes de fruits noirs, de réglisse, de menthe et d’épices.

L’appellation Médoc est un assemblage de Merlot, qui domine l’encépagement, avec du Cabernet Sauvignon, du Cabernet Franc, du Petit Verdot et du Malbec.

Moins puissant que le Haut-Médoc, le vin rouge du Médoc est équilibré et fruité. La majorité de Merlot donne un vin avec des tannins soyeux. Lorsqu’ils proviennent du terroir des graves, ils sont plus puissants que ceux venant de terroirs argilo-calcaires. Le vin du Médoc développe des arômes de réglisse et de fruits rouges et noirs.

Les Graves et le Sauternais au Sud

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux graves sauternes

Les Graves au Sud

L’appellation Pessac-Léognan est une AOC assez jeune puisqu’elle fut créée en 1987. Cependant, elle est reconnu depuis plus longtemps. En effet, Haut-Brion a pu figurer comme Premier Cru Classé dès 1855. En 1953, d’autres crus ont pu l’y rejoindre et 1959 fut l’arrivée du classement pour les vins blancs. L’expression de la typicité de ces vins blancs et rouges naît de son terroir.

Le vin rouge de l’AOC Pessac-Léognan est équilibré avec des tanins marqués. Il développe des arômes de fruits rouges mûrs, de réglisse et d’amandes grillées.

Le Pessac-Léognan blanc, composé de Sémillon et de Sauvignon Blanc, développe une belle fraîcheur. Cette dernière s’associe avec un équilibre dans un festival d’arômes d’agrumes, d’acacia, de pêche ou encore de noisette.

Le terroir des Graves est tellement reconnu qu’il a donné son nom à l’appellation. Au Moyen-Âge, c’est ici que la grande majorité des clarets étaient produits avant d’être exporter en Angleterre.

Aujourd’hui, près des 2/3 de la production concerne des vins rouges. Le vin rouge des Graves est principalement à base de Merlot, complété de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon. C’est un vin puissant et charmeur à la fois. Il développe des arômes de fleurs, de mûre, d’épices et de chocolat.

L’appellation des Graves produit aussi des vins blancs secs. Majoritairement à base de Sémillon, on trouve aussi dans l’encépagement du Sauvignon. Le vin blanc sec des Graves, très aromatique, développe des arômes frais de fleurs blanches et d’agrume avec des notes de buis.

L’appellation Graves-Supérieurs ne concerne que la catégorie des vins blancs moelleux. On retrouve dans les cépages utilisés du Sémillon et du Sauvignon Blanc, mais aussi un peu de Muscadelle. Le vin blanc moelleux des Graves-Supérieurs possède un juste équilibre entre l’acidité et le moelleux. Il développe des arômes d’écorces d’orange confite, de nectarine, de miel et de cire d’abeille avec une fraîcheur désaltérante en fin de bouche. C’est un vin pouvant être gardé plusieurs années avant d’en découvrir tous les secrets !

Le Sauternais encaissé dans le Sud des Graves

Le Sauternais est la partie jaune encaissée dans les Graves sur la carte plus haut.

L’appellation Sauternes mériterait un article pour elle seule… Vin liquoreux aujourd’hui reconnu mondialement, la légende raconte qu’il aurait été produit par « erreur ». Un vigneron serait rentré bien tard au domaine avec des raisins trop mûrs. Pour ne pas perdre sa récolte, il essaya tout de même de les vinifier. Le résultat fut une vraie surprise pour notre propriétaire. En effet, il découvrit que le champignon qui s’était développé sur les grains de raisins apportait de nouveaux arômes à son vin.

Le vin blanc moelleux de Sauternes est réalisé avec les cépages Sémillon, Sauvignon Blanc et Muscadelle. Le champignon dont je viens de vous parler est tantôt appelé Botrytis Cinerea, tantôt Pourriture Noble. Il est dû à un taux d’humidité naturelle élevé dans cette aire d’appellation souvent brumeuse. – le passage d’une ligne de TGV dans le sauternais fit d’ailleurs grand bruit dès 2014. Les vignerons craignaient que cette ligne chamboule l’éco-climat de la zone -.

Le vin blanc moelleux de Sauternes est un vin sensuel où se mêlent une multitude d’arômes : fruits confits, poire, noix de coco, ananas, agrumes, miel ou encore épices…

L’appellation Sauternes, c’est aussi le Château Yquem. Certainement le vin moelleux plus grand et reconnu au monde. Il est d’ailleurs le seul Premier Cru Supérieur de cette AOC.

Barsac, comme sa voisine Sauternes, bénéficie des bienfaits du Ciron. Cet affluent de la Garonne cause des brouillards automnales. Suivi d’un soleil chaud, la pourriture noble se développe aisément sur les grappes de raisin. Suffisamment proche en tout point au Sauternes, les vignobles bénéficient du choix entre l’appellation Barsac ou Sauternes. L’appellation Barsac possède 10 crus classés.

Le terroir de Barsac confère aux vins, ayant une forte proportion de Sémillion, une légère acidité bien que moelleux. Ce sont des vins plus fruités, plus nerveux et moins liquoreux que les Sauternes. On découvre dans le verre de Barsac des arômes de miel, de mangue, d’épices, de figues ou encore d’acacia.

L’appellation Cérons, reconnue depuis 1936, est plus confidentiel que Barsac et Sauternes. Elle possède pourtant une personnalité propre : allant du moelleux au grand liquoreux. Évidemment, le Ciron apporte le même bénéfice à l’AOC Cérons qu’à celles de Sauternes et Barsac.

Le Sémillon est majoritaire dans l’assemblage, accompagné de Sauvignon Blanc et de Muscadelle. Cérons produit des vins blancs plus vifs que ceux de Barsac, tout en conservant une belle souplesse. Les vins de Cérons sont de très bons intermédiaires entre les Graves-Supérieurs et les Barsac.

Ce vin blanc développe des arômes d’abricot, de fruits exotiques, de miel et de fleur d’acacia avec de légères notes d’agrumes.

Entre-deux-Mers (Sud-Est)

L’entre-deux-mers est –presque – comme son nom l’indique entre la Dordogne et la Garonne. Cette zone, moins connue que ses deux voisines, produit, entre autres, des vins blancs secs et fruités.

L’Entre-deux-Mers

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux Entre-deux-Mers

Petite appellation de moins de 30 ha, Bordeaux Haut-Benauge abrite les cépages Sauvignon Blanc, Sémillon et Muscadelle. Cette AOC produit des vins blancs moelleux équilibrés grâce à notre bien connu Botrytis Cinerea. On trouve dans le verre des arômes d’agrumes et de fruits exotiques puissants. C’est un vin nécessitant un temps de garde moins important que les vins du Sauternais.

L’appellation Graves de Vayres produit aussi bien du vin rouge, que du vin blanc sec ou moelleux. Le vin rouge de cette AOC s’approche des vins de Pomerol avec un assemblage de Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Merlot et Malbec. C’est un vin rouge souple et fruité. Le vin blanc, quant à lui, provient d’un assemblage de Sémillon, de Sauvignon Blanc et de Muscadelle.

Bien que l’appellation produit encore des vins blancs moelleux, la majorité de la production se tourne vers les vins blancs secs. Ces derniers se caractérisent par un équilibre intéressant entre une belle fraîcheur et un fruité élégant.

Auparavant connu sous le nom de Premières-Côtes-de-Bordeaux, l’appellation Cadillac-Côtes-de-Bordeaux existe depuis 2019. Elle produit uniquement du vin rouge à majorité de Merlot puissant au bouquet fruité typique des vins de côtes.

L’appellation Cadillac, quant à elle, produit des vins blancs moelleux avec l’assemblage typique du Sauternais : majorité de Sémillon, Sauvignon Blanc et Muscadelle. Ces vins possèdent une matière onctueuse et une belle complexité aromatique.

L’appellation Loupiac produit des vins blancs liquoreux aux arômes plus légers que ses voisins. Le Sémillon, majoritaire, est accompagné de Sauvignon Blanc et de Muscadelle. Ce sont des vins possédant une belle longueur et une richesse aromatique étonnante aux notes de fruits exotiques, de pains d’épice et de raisin de Corinthe.

Comme ses voisins, l’appellation Sainte-Croix-du-Monte est majoritairement composée de Sémillon et accompagnée de Sauvignon Blanc et de Muscadelle. Moins réputé que ces voisins d’en face du Sauternais,  cette AOC réserve toutefois de belles surprises pour un budget plus abordable.

Les vins de Sainte-Croix-du-Mont sont amples et très aromatiques avec des arômes d’abricots, de pêche, de fruits exotiques et des notes d’agrumes.

L’appellation Sainte-Foy-Bordeaux est une AOC peu connue produisant majoritairement du vin rouge, mais aussi des vins blancs doux et secs.

L’assemblage traditionnel des vins rouges de Bordeaux est utilisé avec une majorité de Merlot donnant des vins structurés par les tanins et des arômes de fruits noirs.

L’encépagement pour les blancs associe le Sémillon, le Sauvignon Blanc, la Muscadelle, mais aussi l’Ugni Blanc. Les vins blancs moelleux de l’appellation Sainte-Foy-Bordeaux marient l’acidité à la sucrosité dans un ballet d’arômes de fleurs blanches, de miel et des notes subtiles de musc. Les blancs secs possèdent une bonne minéralité avec des arômes de fleurs blanches et d’agrumes.

L’appellation Entre-deux-Mers est une AOC ne produisant que du vin blanc sec. Le sauvignon, majoritaire dans l’assemblage, est associé au Sémillon et à la Muscadelle.

Le vin blanc de l’Entre-deux-Mers est un vin vif et fruité avec une belle fraîcheur désaltérante. Il développe des arômes subtils d’agrumes, de fleurs blanches et de fruits exotiques.

L’appellation Côtes de Bordeaux-Saint-Macaire est une petite appellation peu connue. Elle produit des vins blancs moelleux ou liquoreux. Le terroir permet le développement du Botrytis Cinerea propice à ces vins.

Ce vin blanc d’assemblage de Muscadelle, de Sémillon et de Sauvignon possède des arômes de musc, d’amandes grillées et d’acacia.

Il faut bien conclure

Pour vous délivrer un détail délicieux sur le vignoble Bordelais, je vais à présent vous parler des cannelés. Vous ne voyez peut-être pas le rapport entre les deux… Pourtant, cuisine et œnologie partagent de nombreuses choses !

blog vin Beaux-Vins oenologie dégustation vins vignoble Bordeaux origine cannelé

L’une des hypothèses sur l’origine du cannelé réside dans le processus de vinification des vins de Bordeaux. En effet,  l’une des techniques employées pour clarifier le vin réside dans l’usage du blanc d’œuf. Ce dernier permet aux résidus en suspension de descendre dans le fond de la cuve. Par conséquent, il nous reste du jaune d’œuf sur les bras 

Le commerce maritime de Bordeaux permet d’accéder assez facilement au rhum et à la vanille. Ces denrées, associées au jaune d’œuf, auraient donné naissance à notre fameux cannelé !

Jean-Nicolas Mouretin
 
 
À lire aussi :
 

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !

1 Commentaire

  1. Dominique Et Gilles Mouretin

    24 octobre 2019 at 17 h 23 min

    Excellent article ! Très complet !

Laisser un commentaire

© 2019 Beaux-Vins

Theme by Anders NorenUp ↑

Restons en contact

Vous appréciez notre contenu ? Abonnez vous à notre newsletter et soyez prévenu de la sortie de nos prochains articles... Rejoignez la communauté Beaux-Vins !