Il existe des notions d’œnologie que tous ou presque ont déjà entendu. L’expression « chambrer un vin » en fait partie. Cependant, peu savent vraiment ce qu’elle signifie… Voici tout ce que vous devez savoir !

Quels sont les risques d’un vin servi à la mauvaise température ?

La température de service est des plus importantes pour profiter pleinement des arômes et du style d’un vin. Il faut, tout au long de la dégustation, veiller à conserver une température optimale et stable. Le vin est une boisson vivante qui réagit comme un corps humain à la température.

blog vin beaux-vins température thermomètre

Le froid saisi le vin

Quelque soit la couleur de votre vin, il est dangereux de le proposer trop froid. Ainsi servi, ses arômes s’évadent ne laissant que peu de structure. Avec une majorité de ses traits effacés, le vin ne présente plus d’intérêt. Les tanins d’un rouge vont même sembler très désagréables rendant le vin maigre et dur !

En tout cas, c’est un moyen efficace de gommer un vin de piètre qualité ! Pensez-y la prochaine fois qu’on vous propose un vin glacé au restaurant…

Le chaud brusque le vin

En opposition à un vin trop froid, la chaleur va accentuer la perception d’alcool. Ainsi proposé, le vin servi trop chaud semblera puissant et capiteux. Les arômes trop exacerbés perdront de leur caractère et fatigueront rapidement les papilles.

Durant la conservation de vos bouteilles les plus estimables, une température ambiante trop élevée accélère son vieillissement. N’allez pas penser que c’est une bonne chose, bien au contraire !

Le vin ne doit pas être brusqué pendant son vieillissement. Il doit grandir avec patience, au risque de s’oxyder prématurément. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article « Comment conserver son vin dans de bonnes conditions ? »

Le froid relève la perception de l’acidité et des tannins, tandis que le chaud, accentue certains arômes, le gras et l’alcool.

Que signifie chambrer un vin ?

Comme évoqué plus haut, servir un vin à la mauvaise température est très mauvais pour votre expérience de dégustation.

Chaque style de vin mérite que vous fassiez attention à sa température de service. Un vin blanc minéral et floral sera idéal rafraîchi pour profiter de sa fraîcheur. Pour un vin rouge, on cherche plus volontiers à adoucir ses tanins et valoriser les arômes.

Lire aussi -  Sur le ring du vin : bouchon en liège Vs Capsule à vis

Grâce à l’infographie ci-dessous, vous ne ferez plus de faux pas au moment de déboucher votre vin ! En fonction de la couleur, du style, des tanins ou encore de sa sucrosité, la température de service du vin varie énormément. Pour aller plus loin, vous pouvez lire l’article : « À quelle température servir le vin ? »

Beaux-Vins températures service vin infographie

Comme vous pouvez le remarquer, un vin rouge charpenté doit être servi à une température proche de 18°C. S’il est plus frais ou plus chaud, vous allez devoir le chambrer.

Chambrer un vin signifie amener progressivement un vin rouge à une température de service proche de 18°C.

Comment utiliser l’expression « chambrer un vin » ?

La température idéale de conservation du vin se situant autour de 12°C, un vin rouge mérite d’être réchauffé de quelques degrés avant d’être servi. C’est à ce moment là que vous pourrez dire qu’il mérite d’être chambré.

Il doit être mis dans une pièce plus chaude afin d’arriver à sa température idéale de service.

Conseils importants

Lorsque vous chambrez un vin, il est essentiel de veiller à ne pas le faire n’importe comment :

  • Ne chambrez pas pendant des heures votre vin au risque d’avoir un vin trop chaud.
  • Oubliez l’idée de placer votre vin près d’une source de chaleur comme une cheminée, un chauffage ou encore le four. Le vin ne doit pas être brusqué !

D’où vient l’expression « chambrer un vin » ?

Bien qu’on ait tendance à vivre dans des logements à 21°C, la température idéale d’une chambre se situe entre 16 et 17°C. Autrefois, ces températures étaient courantes dans les chambres. On y mettait donc les bouteilles de vins, d’où l’expression « chambrer un vin ».

Aujourd’hui encore, cette expression reste d’usage et à même donné naissance à une autre expression : chambrer quelqu’un. Adressé à une personne, cela implique toujours l’idée de décalage ou de léger choc qui consiste à taquiner sans volonté de nuire. 

Jean-Nicolas Mouretin

À lire aussi :

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions sur votre expérience en commentaire. Vous pouvez aussi suivre votre blog sur le vin avec Instagram.