Un paysage multiple traversé par le mistral et baigné de soleil, tant de choses qui font de la Provence et de son vignoble un lieu unique au monde. Pour connaître la beauté de ses vins, il faut comprendre son histoire, sa géographie, ses cépages.

Histoire du vignoble de Provence

blog vin beaux-vins histoire vignoble provence

Un vignoble très ancien

Déguster un vin, c’est goûter à son histoire. Lorsqu’il s’agit de la Provence, c’est déguster aux origines de la viticulture en France. Tout premier vignoble de l’hexagone, sa création remonte à la fondation de Massalía – désormais connu sous le nom de Marseille -.

Il y a 2 600 ans, les Phocéens introduisent la viticulture dans le paysage provençal. Depuis ce jour, l’art de faire pousser la vigne et de vinifier le raisin a fait d’immense progrès. Cependant, la Provence reste et restera historiquement le premier vignoble de l’Histoire en France.

Les origines de la vigne en Provence

Au IIe siècle avant J.-C., les Romains s’installent dans cette région et fondent la Provincia Romana : la Provence.

De cette colonisation naquit le port militaire de Fréjus, ainsi que la ville d’Aix-en-Provence. Avec l’expansion de l’empire romain, la viticulture s’étend sur le territoire : la Vallée du Rhône, le Beaujolais, la Bourgogne, ou encore le Bordelais…

L’influence des moines et des nobles

Avec la chute de l’Empire Romain s’effondre la viticulture. Le vignoble de Provence renaît au Moyen-Âge sous l’impulsion des ordres religieux.

Entre le Ve et le XIIe siècle, les abbayes provençales produisent du vin. Il n’est pas question ici de ne produire que du vin de messe, mais aussi de le commercialiser ! Ainsi, il permet de financer les ordres monastiques.

Il faudra attendre le XIVe siècle pour que les nobles, puis les officiers de l’armée royale s’accaparent les domaines viticoles et construisent les piliers du vignoble de la Provence moderne.

La crise du phylloxera

Le phylloxera n’a épargné aucun vignoble français, mais la Provence sera touchée très tôt en 1880.

Ce puceron importé des États-Unis a ravagé le vignoble européen à partir de 1864. Ce parasite, qui grignote les racines de la vigne, a commencé par décimer le vignoble de Provence et de Bordeaux avant de s’attaquer au reste du pays.

La greffe de plans français sur des plans américains résistants au phylloxera permit de reconstruire le vignoble. Après plusieurs années de trouble, le vignoble provençal se reconstruit peu à peu.

Les bases de la viticulture moderne

Comme le Languedoc-Roussillon, le vignoble provençal rencontre des problèmes d’image, dus entre autres à la surproduction.

Pour faire face à cette nouvelle crise, les viticulteurs décident de se regrouper pour mettre en commun leur savoir-faire et leurs outils : c’est les débuts du mouvement coopératif !

En 1935, l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) est créé. Il a pour mission de définir et de fixer les conditions de production de chaque appellation d’origine. Pour préserver et renforcer l’identité de leurs vins, les viticulteurs provençaux, s’inscrivent dans la démarche de reconnaissance d’Appellation d’Origine Contrôlée. Ainsi, elle sera reconnue comme AOC en 1977.

La géographie du vignoble de Provence

blog vin beaux-vins geographie vignoble provence

Un relief particulièrement diversifié

La Provence est divisée en deux ensembles géographiques : cristallin et calcaire.

Nous trouvons au Nord et à l’Ouest du vignoble des collines et zones calcaires résultant de l’érosion. Grâce à cette dernière, vous pouvez découvrir des paysages magnifiques comme les Gorges du Verdon ou la montagne Sainte-Victoire.

Dans la partie Est, nous pouvons découvrir les massifs cristallins des Maures et du Tanneron. Plus à l’Est, entre Saint-Tropez et Cannes, cette zone cristalline est parsemée de traînées éruptives.

Des sols pauvres et correctement drainés

Évidemment, chaque ensemble géologique possède sa propre végétation. On trouve de la garrigue sur les sols calcaires, tandis que les sols cristallins offrent une terre idéale pour le maquis.

Ces ensembles végétatifs ne permettent pas la constitution d’humus et sont par conséquent très pauvres. Ainsi, ces terres méditerranéennes sont idéales pour la culture de la vigne.

Un climat méditerranéen chaud et sec

Vous n’êtes pas sans avoir que le soleil règne en maître sur la Provence. En effet, cette région est la plus ensoleillée de France avec 2 448 heures de soleil en 2018.

Bien que la température soit élevée en été, les reliefs permettent des différences de températures importantes. A côté de cela, la Provence connaît aussi une pluviométrie importante avec des précipitations importantes en automne et en été.

Le Mistral, un vent violent mais bénéfique à la vigne

Les vents jouent un rôle important dans le climat provençal. Évidemment, le plus connu et le plus fort d’entre eux est le Mistral. En hiver, il devient glacial au contact des neiges alpines. Cependant, il apporte de la fraîcheur au vignoble en été. Autre avantage, ce vent sec empêche la prolifération des maladies de la vigne causées par l’humidité.

L’encépagement en Provence

blog vin beaux-vins cepages vignoble provence

Ce véritable patchwork de climats et de reliefs s’accompagne d’une multitude de cépages pour produire du vin. Nous pouvons trouver pas moins d’une douzaine de cépages pour élaborer du vin d’appellation d’origine de la Provence. Évidemment, tous ne sont pas utilisés dans les mêmes proportions.

Les cépages « rouges et rosés »

La Syrah

Le cépage Syrah, que vous pouvez aussi découvrir dans notre focus sur le vignoble de la Vallée de Rhône, est reconnaissable par ses notes épicées.

Ce cépage, venu de Grèce, donne des vins rosés colorés et des vins rouges puissants au rouge profond. Il est de plus en plus planté dans le vignoble de Provence.

Le Grenache

Le Grenache est un cépage originaire d’Espagne. Il est souvent utilisé dans l’assemblage de vins rouges des Coteaux d’Aix-en-Provence.

Le cépage Grenache offre des vins aux arômes de fruits rouges et noirs mûrs. Il offre des tanins ronds et une belle concentration. Avec le temps, ce cépage ample et puissant devient plus épicé avec des notes animales.

Le Cinsault

Le Cinsault est un cépage méridional très souvent employé dans l’élaboration des vins rosés. Bien adapté à la sécheresse, il s’accommode parfaitement au terroir chaud du Sud de la France.

Le Cinsault est un cépage offrant une belle fraîcheur gourmande à boire dans sa jeunesse. Il offre des vins rosés frais et fruités aux arômes de fraise, de framboise et de pêche qui nuancent la puissance d’autres cépages en assemblage.

Le Tibouren

Cépage typique de Provence, le Tibouren est une spécificité du Golfe de Saint-Tropez.

Vinifié pour produire des vins rosés, le Tibouren offre des arômes fruités associés à des notes épicées. Dans un vin rouge, ce cépage aux tanins souples avec de belles notes sudistes.

Pour le découvrir dans toute sa splendeur, je ne peux que vous conseiller le Clos Cibonne. Vous pouvez découvrir de très bons exemples avec le Château Roubine et le domaine de Curébasse.

Le Mourvèdre

Le Mourvèdre est un cépage qui donne des vins charpentés aux arômes de violette et de mûre. Aux tanins veloutés, ce vin développe des notes d’épices et de cannelle en vieillissant.

Le Carignan

Auparavant très présent en Provence, le Carignan se montre moins dominant aujourd’hui. Ce cépage apporte structure et coloration aux vins d’assemblage.

Lire aussi -  Vin : découvrez le vignoble du Languedoc-Roussillon

Ce cépage apporte des arômes de poivre, de cerise noire, de mûre, ou encore de violette aux vins où il offre sa présence.

Le Cabernet Sauvignon

Assez peu présent en Provence, le Cabernet Sauvignon est un cépage qui apporte puissance et tanins dans les vins qu’il côtoie. Ce cépage, aux arômes caractéristique de poivron vert et de cassis est un atout intéressant pour produire des vins de garde.

Les cépages « blancs »

Le Rolle

Le Rolle est un cépage ancien de Provence car il est tout autant robuste que très intéressant au palais. Il est connu sous le nom de Vermentinu en Corse et appelé Vermentino en Italie. Il se plaît dans ces régions chaudes aux sols secs et pauvres.

Ce cépage donne un vin très aromatique aux notes de fruits blancs, de fleurs, de pamplemousse, de garrigues et de fenouil.

L’Ugni Blanc

Ce cépage originaire de Toscane donne un vin assez nerveux, voire acide. Ainsi, il est souvent assemblé pour apporter de la fraîcheur au vin.

La Clairette

La Clairette est un cépage ancien et méridional. Elle donne des vins blancs frais et assez alcoolisés avec peu d’acidité. Ce cépage offre des arômes de pomme et de tilleul, mais il a le défaut de se madériser vite. Ainsi, c’est un vin qu’il faut boire dans l’année.

Le Sémillon

Le Sémillon est le cépage typique du Sauternes. Utilisé en assemblage, il apporte de la rondeur et de la puissance au vin avec ses arômes typiques de fleurs blanches et de miel.

C’est un cépage vigoureux, productif, mais craignant la pourriture. Utilisé en assemblage, il apporte au vin de la puissance aromatique et de la rondeur au vin. Ce cépage seul offre un vin blanc d’une belle élégance avec des nuances de fleurs blanches et de miel.

Le Bourboulenc ou Douillon

Bien que présent, ce cépage est assez discret en Provence. Il se plaît en faible altitude avec un climat chaud et sec. Il est aussi connu sous les noms de blanquette, doucillon, bourboulenque et biens d’autres…

Peu aromatique, il développe des arômes subtils de fruits exotiques et de fleurs comme les genêts.

Les appellations en Provence

blog vin beaux-vins carte vignoble provence

La Provence s’impose comme la première région en France : près de 90% de sa production viticole est dédiée à cette couleur. Cependant, de belles surprises se cachent dans les vins rouges et blancs.

Bandol

Le Bandol rouge est le fer de lance de l’appellation, bien que du vin rosé et du vin blanc sont aussi produits.

Le Bandol rouge est issu majoritairement du Mourvèdre, cépage roi de l’appellation. Il est associé, en fonction du vigneron, au Grenache et au Cinsault. Très colorés, ces vins rouges développent des arômes de fruits rouges, de cuir et d’épices. Les blancs sont assez confidentiels et ont un esprit résolument sec et nerveux. Enfin, les vins rosés sont ronds et généreux.

Bellet ou Vin-de-Bellet

Appellation méconnue, l’AOC Bellet produit des vins frais aux nombreux cépages : Cinsault, Folle Blanche, Chardonnay, ou encre la Clairette…

Les vins rouges développent des arômes de roses et d’épices. Les rosés rivalisent avec les vins blancs de l’appellation. Les premiers possèdent des arômes de roses, les seconds offrent des notes de fleurs blanches associées au poivre et à la pierre à fusil.

Cassis

L’appellation Cassis est connue pour ses vins blancs à base de Clairette et de Marsanne.

Reconnus comme étant les meilleurs vins blancs de Provence, ils sont fins et frais avec des arômes d’agrumes mêlés aux notes de fleurs blanche et de résine de pin. Les vins rosés jouissent aussi d’une belle réputation. Ils offrent fraîcheur, légèreté, et des arômes de fleurs et de fruits. Enfin, moins connus, les rouges sont puissants avec des arômes de laurier et de thym.

Coteaux-d’Aix-en-Provence

L’appellation Coteaux-d’Aix-en-Provence est surtout connue pour ses vins rosés.

Les rosés sont souples avec des arômes de framboise et de litchi. Les rouges sont structurés avec des arômes de violette, de tabac associés à des notes mentholées. La petite production de vins blancs ne manquent pas de charme avec un nez d’acacia, de genêt, et d’agrumes.

Coteaux-de-Pierrevert

L’appellation Coteaux-de-Pierrevert offrent essentiellement des vins rouges, mais les autres couleurs ne sont pas en reste.

Les vins rouges offrent une belle trame tanique avec des arômes de mûre et de cassis, souvent associés à des notes boisées. Les vins rosés sont un exemple type d’équilibre entre acidité et gras. Enfin, les vins blancs offrent la belle acidité du Grenache Blanc et les arômes d’agrumes du Vermentino.

Coteaux-Varois-en-Provence

L’appellation Coteaux-Varois produit essentiellement des vins rosés.

Les rosés offrent des arômes fruités associés aux notes acidulées rafraîchissantes cherchées dans les rosés de Provence. Les vins rouges ont besoin de temps pour que leurs tanins s’affinent et laissent la place aux arômes d’épices et de garrigue. Les vins blancs, harmonieux et frais, sont plus discrets sur cette appellation, mais n’en manquent pas moins de charme.

Côtes-de-Provence

Le vin rosé fait la réputation de l’appellation et représente 80% de la production.

Les vins rosés sont secs et structurés. Vous le savez bien, ils offrent des arômes de fruits exotiques et de d’agrumes, de fruits à chair jaune, de petits fruits rouges et de bonbons. Les vins rouges sont plutôt souples avec une belle structure. Les vins blancs sont délicats et offrent des arômes de fruits associés aux notes de fleurs blanches et de menthe.

Les Baux-de-Provence

L’appellation des Baux-de-Provence produit essentiellement des vins rouges à la belle personnalité.

Les vins rouges sont charpentés et offrent de beaux parfums d’épices et de garrigue. Les vins rosés offrent un beau mariage d’arômes fruités, floraux et empyreumatiques avec ses notes de pierre à fusil. Il est possible de produire des vins blancs sur cette zone géographique, mais seront sous l’appellation Coteaux-d’Aix-en-Provence.

Palette

Dernière, mais pas des moindres, la prestigieuse appellation Palette  offre des vins remarquables.

Les vins rouges d’appellation Palette sont charpentés. Obtenus par assemblage du Mourvèdre et d’autres cépages, ils sont marqués par un nez animal et des arômes de fruits noirs intenses.

Les vins rosés sont essentiellement obtenus par saignée, puis élevés en fûts. Ils sont très élégants avec de l’ampleur et des arômes de fruits rouges, tels que la fraise et la cerise. La finale se caractérise par des notes d’eucalyptus et de pin. Ces rosés sont définitivement des vins de gardes.

Les Palette blancs sont eux aussi d’excellents vins de garde. Ils sont gras et charpentés avec une magnifique longueur. On peut découvrir dans le verre des arômes de fruits secs, de cire, de résine ou encore de garrigue.

Jean-Nicolas Mouretin
 
 

À lire aussi :

 

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !