Au sud de la Bourgogne s’étend le vignoble du Beaujolais. Le gamay qui règne en maître, produit un vin fruité et sensuel. Partez à sa découverte avec Beaux-Vins !

On ne va pas se mentir, le vin de cette région viticole c’est d’abord une image désastreuse. Dès que l’on parle de cette région, les mêmes mots viennent toujours dans la conversation : « Beaujolais Nouveau », « goût de banane », « mal de tête », mais le Beaujolais est bien plus que cela !

Blog Beaux-Vins dégustation déguster oenologie vin viticole vignoble beaujolais

Origines historiques

L’Empire romain est à l’origine de la viticulture en France, y compris dans le Beaujolais. C’est qu’il fallait garder les légionnaires heureux pour combattre les barbares ! Nous retrouvons des traces de l’activité viticole de cette région datant de 59 av. J.-C.. La position idéale de cette région, entre Rhône et Saône, et l’accroissement de la taille des villes au XVIIème siècle ont intensifié l’activité viticole.

Lorsque les chemins de fer ont été construits au XIXème siècle, le Beaujolais a connu une popularité croissante, surtout à Paris, où l’engouement pour les vins « Nouveau » ou « en primeur » a commencé.

Le vignoble du Beaujolais

Vignoble beaujolais

Le Beaujolais s’insère entre les deux puissantes régions viticoles que sont la Bourgogne et le Rhône. Ce vignoble de 23’000 hectares s’étend sur 55 km du sud au nord et sur seulement 22 km de large.

La minute snob : le vignoble est officiellement et légalement rattaché à la région Bourgogne par jugement du tribunal de Dijon depuis 1930.

Le sol

Le sol joue un rôle important dans le Beaujolais. Au Nord, nous avons des sols granitiques appelés « Granite de Fleurie », région où se concentrent les crus. Au centre, les sols calcaires des pierres dorées dominent. Tandis qu’au Sud, c’est le schiste que donne son caractère au vin.

Le climat

Le climat est dit continental à influence océanique avec une température moyenne de 11 °C. Les étés sont chauds grâce à l’influence méditerranéenne par le Sud.

La typicité des vins tient de la variété de microclimats dans la région. La pente, l’exposition, la protection du relief vont modifier l’impact de la météo sur la vigne.

Les cépages

Le Gamay noir à jus blanc est le cépage du Beaujolais pour produire le vin rouge. Il fut introduit au début du XVIIe siècle par le croisement du Pinot Noir et du Gouais Blanc. Sur 30’000 hectares plantés à travers le monde, plus de la moitié sont en Beaujolais, où il occupe 98 % du vignoble.

Blog Beaux-Vins dégustation déguster oenologie vin viticole vignoble beaujolais gamay chardonnay

Plus confidentiel, le vin blanc du Beaujolais est issu du Chardonnay dont une partie est utilisée pour l’élaboration du crémant de Bourgogne. Il est aussi possible de trouver du Beaujolais rosé issu du Gamay.

D’autres cépages sont autorisés dans la région comme le Pinot Noir et le Pinot Gris, deux variétés de Gamay (Bouze et Chaudenay), le Melon Blanc et l’Aligoté Blanc.

La minute snob : le Beaujolais a récemment eu l’autorisation de planter un nouveau cépage appelé Gamaret. Il est né en Suisse en 1970 par le croisement du Gamay et du Reichensteiner et présente un rendement supérieur au Gamay et une résistance accrue.

Le travail du vigneron

La taille gobelet est caractéristique des « crus du Beaujolais » et « Beaujolais Villages ». Tandis que la taille guyot est réservée au cépage blanc.Blog Beaux-Vins dégustation déguster oenologie vin viticole vignoble beaujolais tailles vigne

Depuis 2004, la récolte mécanique est autorisée pour l’AOC Beaujolais sans mention de primeur pour des raisons purement économiques dans une région en grande difficulté. Mais les vendanges manuelles restent une part importante du patrimoine de la région. La « vinification Beaujolaise » se caractérise par la mise en cuves des grappes entières.

Classification des vins du Beaujolais

Le Beaujolais se découpe en trois catégories : Beaujolais AOP, Beaujolais Villages AOC et Cru du Beaujolais.

Beaujolais AOC

C’est la plus grande appellation de la région avec 96 villages la composant ; quelques-uns dans la moitié nord, mais la plupart du sud. Les sols argileux et les plaines du sud rendent plus difficile le bon mûrissement des raisins. Pour cette raison, vous trouverez un large écart de qualité dans le Beaujolais AOC entre producteur et millésime.

Lire aussi -  Quiz sur le vignoble et les vins du Beaujolais

Beaujolais Villages AOC 

Nous montons en qualité et nous retrouvons dans cette appellation 38 villages, dont 30 peuvent mettre leur nom sur l’étiquette. Beaucoup de ces villages sont situés sur des sols caractérisés par du granite ou du schiste, de sorte qu’ils ont une qualité plus « minérale ».

Les Crus du Beaujolais

Les 10 crus du Beaujolais se concentrent au Nord du Beaujolais et ne produisent que du vin rouge.

  • Saint-Amour : deux styles de vins sont produits. Léger et fruité avec des notes de violette et de pêche pour le premier. Le second est plus épicé et ressemble presque à un Pinot après 5 ans.

  • Juliénas :  floraux et fruités, des arômes de fraise, pêche, violette et de cannelle épicée sont communs dans ce cru. Son nom tiendrait de Jules César. Ce village serait le point de départ de la viticulture dans le Beaujolais.
  • Chenas : c’est le cru le plus rare. Ces vins ont souvent une qualité « boisé », mais ce sont leurs notes florales de rose et d’iris, ainsi que des tanins soyeux, qui leur a valu le surnom de « bouquet de fleurs dans un panier de velours ».
  • Moulin à vent : surnommés « Le roi du Beaujolais », les vins de ce village ont une couleur rubis et une structure complexe et sont connus pour être les plus tanniques de la région. Avec des notes de cerise et de violette quand ils sont jeunes, après plusieurs années ils se développeront sur des arômes de viande et d’épices. 
  • Fleurie : au côté de son roi, « La reine du Beaujolais » présente des vins plus légers et très aromatiques avec une qualité « féminine » : rose, iris et violette avec quelques fruits rouges mûrs et la pêche.
  • Chiroubles : c’est le vin le plus caractéristique du Beaujolais. Ce cru nécessite une certaine fraîcheur pour être apprécié, pensez à le servir entre 8 et 10 °C.
  • Morgon : Le deuxième plus grand des crus, Morgon est composé de six « climats », le tout avec des styles légèrement différents. Leur trait commun est le sol de schistes qui contribue aux arômes de fruits rouges et de pêches. Ce sont des vins destinés à vieillir au moins 5 ans.
  • Régnié : Les vins de ce village sont à déguster jeunes quand ils ont un fort potentiel aromatique : cerise, cassis et framboise. On dénombre le plus grand nombre de vignobles bio du Beaujolais dans ce village.
  • Brouilly : c’est le Cru le plus méridional du Beaujolais. Les vins sont destinés à être appréciés jeunes.
  • Côte de Brouilly : surnommé « le vin élégant sur la colline ». Les roches volcaniques du Mont Brouilly donnent une belle minéralité à ce cru qui est le plus exporté de la région.

Vous voulez retenir les 10 crus du Beaujolais allant du Nord au Sud ? Rien de plus simple ! Retenez la phrase :

« Si Je Cache Mon Fromage, Comment Mener Royalement Bonne Chère ? »

Pour mes amis lecteurs anglais, cela donne la phrase suivante :
Some Japanese Canadians Marry French Canadians Making Really Beautiful Children “
Jean-Nicolas Mouretin

beaux-vin blog découvrir vin beaujolais

À lire aussi :

N’hésitez pas à me faire part de vos impressions sur votre expérience en commentaire. Vous pouvez aussi suivre votre blog sur le vin avec Instagram.