Bourgogne : quand l’expression « mettre de l’eau dans son vin » prend tout son sens

Photo of author
Ecrit par beaux-vins

Amateur de cuisine et vin

Si le vin est un sujet qui vous passionne, vous êtes au bon endroit. Oui, vous, amateurs de grands crus et de petits producteurs, vous qui voyez dans chaque bouteille une histoire, un voyage, une expression de la terre et de l’homme. Aujourd’hui, on vous emmène en Bourgogne, dans l’une des plus belles régions viticoles de France. On vous parle de l’art de la vinification, de cette pratique ancestrale qui donne vie à des vins de qualité. Et on vous explique pourquoi l’expression "mettre de l’eau dans son vin" prend tout son sens ici. Vous êtes prêts ? Alors, en route pour la Bourgogne !

La Bourgogne, une région viticole de renom

La Bourgogne, une région viticole de renom

Il est impossible de parler de vin sans évoquer la Bourgogne. Cette région française est réputée dans le monde entier pour la qualité de ses vins, qu’ils soient rouges ou blancs. Ici, tout est question de terroir, de climat et de savoir-faire, trois ingrédients indispensables à la production de grands crus.

La Bourgogne est un pays de vigne. Ses paysages vallonnés, ses sols argilo-calcaires et son climat tempéré font le bonheur des cépages Pinot Noir et Chardonnay, qui s’y épanouissent à merveille. La vigne est travaillée avec soin et passion par les hommes et les femmes du cru, qui perpétuent des traditions séculaires tout en se tournant vers l’avenir.

L’homme et la vigne, une histoire millénaire

L’homme et la vigne, une histoire millénaire

Depuis le siècle des Romains, l’homme cultive la vigne en Bourgogne. On raconte même que le premier vignoble de la région aurait été planté par un certain Saint Jean au premier siècle de notre ère. Mais la véritable expansion de la viticulture bourguignonne s’est faite au moyen-âge, grâce aux moines de l’abbaye de Cluny et de Cîteaux.

Ces moines, véritables précurseurs, ont su comprendre l’importance du terroir et ont été les premiers à délimiter les parcelles en fonction de la qualité des sols. Ils ont ainsi créé les premiers "climats" de Bourgogne, ces parcelles aux caractéristiques uniques qui donnent naissance à des vins d’exception.

Le vin de Bourgogne, une expression de qualité

Le vin de Bourgogne, une expression de qualité

"Le vin est le miroir de l’homme", disait le célèbre écrivain Antoine Blondin. En Bourgogne, cette citation prend tout son sens. Les vins de la région sont réputés pour leur finesse et leur élégance, reflets du travail minutieux des vignerons et de l’extraordinaire diversité du terroir.

Chaque bouteille est une histoire, une rencontre entre l’homme et la nature, entre la vigne et le sol. C’est cette authenticité, cette sincérité qui fait la force des vins de Bourgogne. Et c’est cette même qualité qui a fait la renommée de la région à travers les siècles et les frontières.

"Mettre de l’eau dans son vin", une expression à prendre au sens propre ?

"Mettre de l’eau dans son vin", une expression à prendre au sens propre ?

Enfin, parlons de cette expression qui nous a réunis aujourd’hui : "mettre de l’eau dans son vin". On l’utilise quand on veut modérer ses propos, faire des concessions. Mais en Bourgogne, elle prend une tout autre signification.

En effet, au Moyen-Âge, l’eau était considérée comme impure et dangereuse pour la santé. On la coupait donc avec du vin pour la purifier. Cette pratique a perduré dans certains endroits et notamment en Bourgogne, où l’on continue à « mettre de l’eau dans son vin » lors des repas de famille ou des fêtes de village. Un rituel qui donne à cette expression une saveur tout particulière.

La Bourgogne, terre de légendes et de traditions

La Bourgogne, terre de légendes et de traditions

La Bourgogne est une région riche en histoire et en légendes. Des histoires de moines et de vignerons, de Pierre de Corton et de Saint Vincent, patron des vignerons. Des histoires de vignes et de vin, de terroir et de travail, de passion et de partage.

Les traditions sont bien ancrées en Bourgogne, et la vinification en fait partie. Chaque année, les vendanges sont célébrées avec ferveur et les vignerons se retrouvent pour partager ce moment fort. Ils coupent les grappes, foulent les raisins, pressent le moût, puis patientent pendant de longs mois avant de déguster le fruit de leur travail.

En Bourgogne, le vin est bien plus qu’une boisson. C’est une expression, un art de vivre, une tradition qui se transmet de génération en génération. Alors, la prochaine fois que vous dégusterez un verre de vin de Bourgogne, pensez à tout ce qui se cache derrière : l’histoire, le terroir, l’homme. Et peut-être même un peu d’eau…

Les Variétés de vins de Bourgogne : du rouge au blanc

Les Variétés de vins de Bourgogne : du rouge au blanc

On ne peut évoquer la Bourgogne sans parler de la diversité de ses vins. Cette région est une véritable symphonie de couleurs et de saveurs, avec une palette de vins allant du vin rouge profond au vin blanc lumineux, en passant par le rosé et le crémant. Chaque bouteille de vin est un voyage à travers les paysages et les terroirs de la Bourgogne.

Le Pinot Noir est le cépage roi de la Bourgogne, il donne des vins rouges d’une finesse et d’une élégance incomparables, avec des arômes de fruits rouges, d’épices et de sous-bois. Le Chardonnay, quant à lui, est à l’origine des vins blancs de Bourgogne, aux notes florales et fruitées, rehaussées d’une touche minérale. Chaque vin est unique, chaque vin est une expression du terroir dont il est issu.

Mais la Bourgogne ne se limite pas à ces deux cépages. Elle abrite aussi le Gamay, le cépage des vins rouges fruités du Beaujolais, et l’Aligoté, qui donne des vins blancs vifs et rafraîchissants. Sans oublier le Crémant de Bourgogne, un vin effervescent élaboré selon la méthode traditionnelle, qui ravit les amateurs de bulles fines et persistantes.

La Bourgogne et son histoire viticole au Moyen Âge

La Bourgogne et son histoire viticole au Moyen Âge

Remontons le temps et nous retrouvons au Moyen Âge, une période clé dans l’histoire de la viticulture bourguignonne. C’est à cette époque que les moines de Cluny et de Cîteaux ont joué un rôle déterminant dans le développement des vignobles de la région. Ils ont su reconnaître la qualité exceptionnelle du terroir bourguignon et ont été les premiers à cultiver la vigne de manière méthodique.

L’histoire raconte que François Rabelais, médecin et écrivain du XVIe siècle, recommandait de « boire du vin et laisser l’eau aux vaches ». Cette phrase illustre bien l’importance du vin dans la vie quotidienne au Moyen Âge. Il était en effet plus sûr de boire du vin que de l’eau, qui était souvent contaminée. C’est de là que vient l’expression "mettre de l’eau dans son vin", qui signifiait à l’origine diluer son vin avec de l’eau pour le rendre moins fort.

L’emblématique Michel Eyquem de Montaigne, un autre grand penseur de l’époque, mentionnait lui aussi l’importance du vin dans ses écrits. Il décrivait le vin comme « la boisson la plus saine et la plus hygiénique qui soit ».

L’expression « Mettre de l’eau dans son vin » en Bourgogne

L’expression « Mettre de l’eau dans son vin » en Bourgogne

L’expression « mettre de l’eau dans son vin » est largement utilisée dans la langue française. Elle a une signification particulière en Bourgogne, une terre de vins de renommée mondiale. Cette expression, qui renvoie généralement à l’idée de modérer ses propos ou ses actions, prend un sens littéral dans cette région viticole.

En Bourgogne, la tradition voulait que l’on dilue son vin avec de l’eau lors des repas de famille ou des fêtes de village. Cela est dû au fait qu’au Moyen Âge, l’eau était souvent contaminée et donc dangereuse pour la santé. Le vin, pour sa part, grâce à son degré d’alcool, assurait une certaine sécurité sanitaire. Cette coutume est restée ancrée dans la culture bourguignonne, donnant à l’expression une saveur tout particulière.

Philippe Margot, un sommelier réputé de la région, utilise parfois cette expression lorsqu’il parle de l’art de la dégustation. Pour lui, mettre de l’eau dans son vin, c’est aussi savoir apprécier le vin avec modération, en savourer chaque goutte, chaque arôme, sans jamais se laisser submerger par l’ivresse.

Conclusion : La Bourgogne, une terre de vins et d’expressions

Conclusion : La Bourgogne, une terre de vins et d’expressions

La Bourgogne, ce n’est pas seulement une région viticole de la France, c’est aussi une terre d’expressions, de traditions et d’histoires. La vigne et le vin y sont plus que des produits, ils sont le reflet d’un patrimoine, d’un savoir-faire ancestral et d’une passion qui se transmet de génération en génération.

Alors, la prochaine fois que vous ouvrirez une bouteille de vin de Bourgogne, souvenez-vous de cette expression "mettre de l’eau dans son vin". Non pas comme un signe de modération, mais comme une invitation à découvrir l’histoire, le terroir et les hommes qui se cachent derrière chaque goutte de ces fabuleux vins. Et peut-être, qui sait, aurez-vous une pensée pour François Rabelais, Michel Eyquem de Montaigne, et tous ceux pour qui le vin était bien plus qu’une simple boisson.

Laisser un commentaire